fbpx

Les indicateurs clés de performance sont un des outils fondamentaux pour gérer son entreprise. Adaptés à la taille de l’entreprise et à sa structure, ils sont un des piliers de la pérennité de l’entreprise.

1 – Les indicateurs pour mesurer la réalité de l’entreprise

Regarder en face la réalité de son entreprise est un des facteurs clés de réussite. C’est en se basant sur une réalité la plus objective possible, et non fantasmée, imaginée, enjolivée ou détériorée que l’on peut construire un modèle pérenne et qui a du sens. Construire sur du flou, ou pire en niant la réalité serait comme construire sur du sable et ne permettrait pas la réussite à long terme.

Quel meilleur arbitre que les chiffres pour regarder une réalité en face ? Les chiffres ne trompent pas, n’interprètent pas, et délivrent juste une réalité brute.

L’enjeu est ensuite de rester objectif et constructif dans l’interprétation des tableaux de bord.

Sortir du flou permettra en plus de récupérer de l’énergie. Combien d’entrepreneurs sans indicateurs clés de performance font en permanence des calculs dans leurs têtes, essayant de reconstituer, d’anticiper. Combien regarderont leur compte en banque tous les jours, en se disant jusqu’ici tout va bien. C’est une façon de générer de la charge mentale, qui pourrait être évitée avec les bons outils.

Travailler dans le flou, c’est consommer une quantité importante d’énergie pour tenter de dissiper le brouillard.

2 – Donner de l’attention aux données clés de son entreprise

C’est le sujet de la loi de l’attraction.

C’est uniquement ce à quoi on donne de l’attention qui peut progresser. Qui n’a pas déjà constaté ne pas réussir à donner son attention à 50 projets en même temps et vu que seuls ceux auxquels on donne de l’attention et du temps avancent.

Mécaniquement, le fait de suivre ses résultats permet de les améliorer car ils ont notre attention, et donc une partie de notre focus.

Bien sûr, il faudra passer par poser des actions dans la matière, car visualiser sans passer à l’action ne produit pas de résultats. Par contre, vous serez surpris de constater que naturellement, vous serez plus à l’écoute et à l’affut des opportunités vous permettant d’améliorer vos résultats.

3 – Mesurer ses résultats pour améliorer ses performances

Toute démarche d’amélioration commence par là.

Un consultant commencera par un audit avant de faire des préconisations.

Toute démarche qualité propose de travailler en continue sur 4 étapes : planifier, faire, contrôler (donc mesurer), ajuster et recommencer. 

Un médecin commencera par un diagnostic avant de vous prescrire un traitement.

C’est uniquement en comprenant le point de départ et la cible, c’est-à-dire l’objectif, que l’on peut définir un plan d’actions adapté pour aller de l’un à l’autre. Si l’un ou l’autre est flou, il sera beaucoup plus difficile et long de relier ces deux points.

D’autres articles pour approfondir le sujet : 

L’indicateur de performance : un outil à analyser

L’indicateur de performance : un outil à analyser

Les indicateurs de performance représentent une source d’informations objective. Cependant, ils fournissent des données brutes qui restent à analyser.L’indicateur clé : une réalité objectiveLes outils de pilotage se présentent la plupart du temps sous forme de données...

lire plus
Indicateur de temps et amélioration des performances

Indicateur de temps et amélioration des performances

C’est un outil que j’utilise ponctuellement. Je l’ai mis en place sur une période de 3 mois pour mieux comprendre comment j’allouais mon temps. Je mesure le temps passé sur les différentes actions que je mène.Cet outil a généré plusieurs prises de conscience :1 - Je...

lire plus
Des exemples d’outils de pilotage d’activité

Des exemples d’outils de pilotage d’activité

Tableaux de bord, outils de pilotage, indicateurs de performances d'activité, … qu’est ce qui se cache derrière exactement. Quoi mesurer ? Quoi piloter ? A quoi s’intéresser ? Je vous propose quelques exemples pour vous inspirer. 1 - Le budget un outil de pilotage...

lire plus