fbpx

Je le dis souvent, nous sommes la ressource principale de notre entreprise. Prendre soin de soi, c’est par conséquent prendre soin de son entreprise. C’est contre intuitif et pourtant. Si vous êtes fatigué, quelle énergie pourrez-vous utiliser dans votre entreprise ? Quelle énergie pourrez-vous mettre au service de vos clients ?

Prendre soin de soi, c’est avant tout prendre soin de son énergie

Dans notre société, nous pensons souvent en terme de temps. En plus d’une certaine quantité de temps, nous avons aussi un certain niveau d’énergie et d’attention à notre disposition dans la journée. Ceux-ci sont variables d’une personne à une autre, d’un jour à l’autre, d’une saison à une autre, …
Un niveau bas d’énergie peut être comparé à une batterie dont il reste peu de charge. On l’observe très bien chez certains enfants : ils font « à fond », jusqu’à un certain moment, où ils s’arrêtent d’un coup et tombent de fatigue. Chez l’adulte, c’est le coup de barre, que nous chercherons à réfréner. C’est en réalité, notre corps qui nous indique qu’il est temps de ralentir et de se ressourcer.

Clé n°1 : dormir

Prendre soin de son corps

Notre corps est le véhicule qui facilite (ou pas) notre mise en action. Souvent malmené et ignoré, nous gagnerions à l’écouter. Notre corps nous parle, les différents maux ont une symbolique. Les personnes ayant connu un burnout parlent souvent des petites maladies, des petits signaux devenus de plus en plus forts et qu’ils n’ont pas écouté.
Prendre soin de son corps, c’est tout d’abord l’écouter. C’est aussi l’entretenir. S’assurer qu’il reste en bonne santé. Dans notre société sédentaire, où l’on ne sait plus trop ce qui est vraiment bon et sain à manger, cela devient de plus en plus un défi.

Clé n°2 : manger et bouger

Prendre soin de son esprit

Nos émotions, notre état d’esprit influencent notre énergie. Les émotions non digérées se transforment en maux physiques. Nos ruminations occupent une partie de notre attention, qui n’est plus disponible pour autre chose. Nos peurs et nos croyances créent nos propres limites.
Détermination, volonté, ténacité, autodiscipline peuvent être des clés pour avancer. Cela ne suffit pas toujours. Se reconnecter à soi, comprendre ce qui nous motive vraiment et comment le mettre en action, sont des outils qui permettent de développer son entreprise dans la fluidité.

Clé n°3 : se connaitre

 

Si vous voulez être plus efficace dans votre entreprise, pensez complémentarité entre les outils techniques et prendre soin de vous. C’est une des clés pour réussir de façon durable dans ses 2 aspects : d’une façon écologique pour vous, et sur la durée. Raison pour laquelle, mes accompagnements prennent toujours en compte l’aspect stratégique et l’aspect bien-être. 

Mon approche vous parle ?