fbpx
Sélectionner une page
Quel rythme de travail adopter ?

Quel est le bon rythme pour nous ? Quels sont les horaires de travail que nous devrions adopter ?

Quand on est salarié, c’est relativement simple, en tout cas dans le sens où l’on n’a pas trop de questions à se poser. On respecte les règles de l’entreprise, les horaires de réunions et nous voilà parties à faire avec.

En tant qu’entrepreneure, nous n’avons pas ou plus ce cadre. C’est à la fois une chance et un risque pour nous.

Une chance

C’est une chance car cela nous permet d’adopter le rythme de travail que nous souhaitons. On peut complètement s’adapter à notre propre rythme, à nos envies, à nos contraintes. On peut essayer, faire évoluer, re-tester, s’ajuster, …

Personnellement, j’apprécie ce sentiment de liberté, cette possibilité qui m’est offerte de respecter mon rythme naturel, cette opportunité de ne pas avoir à rentrer tant bien que mal dans un moule qui me convient plus ou moins bien.

Un risque

Le risque quand on n’a pas un cadre imposé, c’est de ne pas avoir de cadre du tout. Ça peut alors être la porte ouverte à la procrastination plus ou moins intensive, à l’éparpillement, ou à l’opposé à ne jamais s’arrêter et risquer le burn out.

C’est important de reconstruire un cadre qui soit confortable pour nous, un cadre dans lequel on se sente bien, qui nous apporte de la joie, et qui nous permette d’avancer. Cela peut être suffisamment difficile de monter son entreprise, autant que cela nous apporte du plaisir.

Un challenge

Trouver nos propres horaires de travail est un vrai challenge.

Traditionnellement, il nous vient à l’esprit de travailler du lundi au vendredi, quelque chose autour de 9h-18h et de prendre 5 semaines de congés. Mais est-ce vraiment notre rythme naturel ?

Certains entrepreneurs posent un mois entier de vacances en déconnectant complètement, tandis que d’autres déclarent ne quasiment jamais s’arrêter.

Certains travaillent tous les jours de la semaine, y compris le week-end, et ensuite s’arrêtent ensuite plusieurs jours / semaines pour voyager, alors que d’autres font des week-end de 3 jours chaque semaine.

Qu’est-ce qui est juste finalement ?

Idéalement, il serait intéressant de se rapprocher de plus en plus de notre rythme naturel. Pas celui que les autres voudraient nous voir suivre, mais notre propre rythme rien qu’à nous. Encore faut-il le définir.

Il ne me semble pas qu’il soit obligatoire de travailler sur des horaires classiques dits de bureau sur 5 jours par semaine. Certaines personnes peuvent avoir beaucoup d’énergie tôt le matin, ou tard le soir. Certaines ont besoin de travailler peu mais tous les jours, d’autres préfèreront travailler intensément et longuement quelques jours par semaine.

Le principal n’est pas de suivre une méthode comme il en existe beaucoup, mais de trouver ce qui fonctionne pour vous.

  • Quel est le rythme vers lequel vous iriez naturellement si vous n’aviez aucune contrainte ?
  • Quel est celui qui vous donne de l’énergie ?
  • Quel est celui qui vous apporte du plaisir ?
  • Quel est celui dans lequel vous vous sentez bien ?

Cela peut être de travailler beaucoup car c’est cela qui vous fait vibrer, comme de pouvoir faire 2h de sport, déjeuner avec une copine et/ou aller chercher vos enfants à l’école tous les jours ?

J’aime me rappeler de temps en temps, que nous sommes au départ des chasseurs cueilleurs, qui ne connaissaient pas les week-end, ni la forme actuelle du travail d’ailleurs, et de me poser la question de ce qu’ils feraient naturellement ? Bien sûr, les hommes, et les femmes, ont beaucoup évolué depuis, mais je crois que nous avons en nous la possibilité de nous connecter à notre nature profonde pour y trouver des pistes de solutions.

Faire aussi ce qu’on peut

Une fois que l’on a identifié notre rythme naturel, les contraintes vont rentrer en jeu. Comme dans l’éducation, on ne fait pas toujours ce qu’on veut mais parfois ce que l’on peut, on va devoir concilier notre rythme naturel avec nos contraintes.

Les contraintes familiales : il est sûr que le quotidien d’une maman de 3 enfants entrepreneure sera différent de celui d’une entrepreneure célibataire et sans enfant. Et c’est ok.

Les contraintes liées à votre entreprise et vos clients : on n’est pas non plus dans le monde des bisounours, pour avoir des clients, il faut savoir s’adapter à eux pour gagner notre vie. Faire des prestations en présentiel se fera sur des horaires plus classiques, tandis que concevoir des formations en ligne peut très bien se faire la nuit. Avoir des employés dans un même espace de bureau et être solo-entrepreneure n’apportera pas les mêmes demandes.  

Toutes ces contraintes sont à intégrer et à combiner avec votre rythme naturel pour essayer de trouver le meilleur compromis possible.

Comme je vous le dis souvent, on trouve rarement la bonne solution du premier coup. C’est en essayant différentes options et en ajustant que l’on construit petit à petit une organisation qui nous convient.

Pour ma part, je fais le choix de travailler sur les horaires d’école et 2h de temps en temps le soir et le week-end car j’ai besoin de cet équilibre où je peux passer beaucoup de temps avec mes enfants. Par contre, je peux ne pas travailler certains jours quand je sens que je n’ai pas assez d’énergie et que je ne vais pas avancer.

Et vous, comment travaillez-vous ?

Quelques ressources inspirantes pour aller plus loin :