fbpx

Fixer des objectifs pour l’année, c’est s’assurer d’avancer dans la direction que vous avez choisie. Ils peuvent être définis et revus quand vous le souhaitez. Il existe cependant des périodes plus propices que d’autres. Voyons ensemble pourquoi et lesquelles.

L’année vue comme un cycle

La vie est faite de successions de cycles, plus ou moins rapides qui se superposent les uns aux autres. Certains nous semblent évidents comme la journée, le rythme des saisons, l’année, la vie. Nous pensons peut-être moins à d’autres qui sont pourtant bien présents : la respiration, le cycle de vie d’une entreprise.

J’aime à dire que nous faisons partie intégrante de la nature, et à ce titre, nous sommes soumis aux mêmes changements de rythmes qu’elle.

Une entreprise, composée de personnes humaines qui la font vivre est elle aussi soumise à des cycles, notamment un cycle annuel. Dans une structure de taille conséquente, on l’observe assez facilement : définition du budget, définitions d’objectifs, lancements de nouveaux projets, revues trimestrielles, revue annuelle, bilan comptable, éventuelle saisonnalité.

Dans des petites structures, c’est tout aussi vrai mais probablement moins cadré. J’aime beaucoup m’inspirer du cycle des saisons pour adapter mes actions entrepreneuriales en fonction de l’énergie la plus propice, ce que je recommande également à mes clients.

Un changement d’énergie à préparer

En regardant la nature, il est assez facile de comprendre intuitivement le cycle des saisons.

L’hiver, la sève redescend, tout se passe en sous-sol. C’est une énergie tournée vers l’intérieur, vers les profondeurs. C’est une saison où l’on bouge peu, où l’on prend des forces pour préparer la suite de l’année. On se concentre sur l’essentiel et on va puiser en nous l’énergie de renaissance de la saison suivante.

Le printemps, la sève remonte. Tout semble revenir à la vie. On remarque un foisonnement de vie, de liberté, de bourgeons. C’est une saison où l’énergie est très forte, tournée vers l’action. Nous sommes efficaces et bougeons beaucoup.

Les risques d’attendre pour fixer des objectifs

Afin de mettre à profit cette belle énergie et créativité du printemps, il est important de la diriger. Toute saison a ses côtés positifs et négatifs. Le risque au printemps est de s’éparpiller, de se disperser. En se laissant dépasser, nous ne sommes plus en train de travailler au service de notre vision, de ce que nous avons envie d’accomplir.

C’est la raison pour laquelle, je vous conseille de fixer vos objectifs en hiver. Après avoir fait le bilan de votre année écoulée, vous pourrez plus facilement définir les directions que vous souhaitez donner à l’année à venir.

Cela vous permettra de vous assurer de mettre en œuvre un plan d’actions en phase avec ce que vous souhaitez réaliser.