fbpx
Sélectionner une page
Est-ce possible de se passer de todo list ?

Depuis un moment déjà, j’ai laissé tomber la fameuse, l’éternelle, la classique, l’immuable To DO LIST.

Je ne sais plus trop bien quand ni comment. Je crois qu’au départ c’était sur un conseil de Lyvia Cairo : « All you need is Flow ».

Je sais maintenant pourquoi cet outil ne me convient plus. Faire une to do list m’angoisse. Je m’en suis aperçue ce matin quand j’ai voulu coucher sur le papier tout ce que j’avais à faire.

Supprimer la to do list, une libération

Moi qui ai toujours plein de projets, des milliers d’idées, faire une liste longue comme un jour sans fin me stresse. Je me sens immédiatement oppressée.

Quand je n’ai pas de liste, je me sens libre :

  • libre de faire ce que j’ai envie quand j’en ai envie,
  • libre de faire une pause et de prendre du temps pour moi,
  • libre de m’adapter au moment,
  • libre de suivre mon intuition, mes envies du moment, mon énergie de l’instant,
  • libre de prendre mon temps,

et par conséquent l’opportunité d’être beaucoup plus efficace.

Changer de mode de fonctionnement pour se ressourcer

Des todo lists, j’en fais toujours, quelques-unes. Parfois j’en ressens le besoin, alors je note les actions à ne pas oublier.

  • Par exemple pour vérifier que j’ai bien couvert toutes les actions sur un thème précis.
  • Pour me rappeler de la direction dans laquelle je souhaite aller.
  • Pour me rendre compte de l’ampleur de ce qui me reste à faire.
  • Pour formaliser certaines réflexions, et notamment les priorités que je me fixe.
  • Pour me libérer d’un peu de charge mentale.
  • Pour des actions très court terme, du genre qu’est-ce que j’ai à préparer pour demain.
  • Pour ne pas oublier les choses moins marrantes, voire obligatoires de type administratif, légal, …

Je préfère d’ailleurs me donner des grands thèmes, des directions, plutôt que des choses très précises. Parfois, je les fais également en étoile, type mind mapping.

M’organiser de façon juste pour moi

Lâcher ma to do list au quotidien a eu 4 effets bénéfiques :

  1. Calmer ma tendance naturelle au perfectionnisme aigu. Du style, je ne barrerai pas cette tâche tant que je n’aurai pas relu mon document pour la 10° fois.
  2. Remettre du plaisir dans mon travail. Faire d’abord les choses qui me font plaisir plutôt que parce qu’elles sont écrites.
  3. Laisser de la place à mon intuition. Suivre ce qui est bon et juste pour moi sur le moment comme par exemple, faire les choses contraignantes maintenant car je suis dans cette énergie à un moment donné.
  4. Me libérer de la culpabilité de tout ce que je n’ai pas encore fait et apprendre à ralentir.

J’ai pris conscience que par moment, faire des listes de tâches me permet de me ressourcer, de poser les choses quand j’ai besoin de me recentrer. C’est devenu un moment d’introspection quand j’en ressens le besoin. Loin des obligations de « je dois encore faire touuuuuuuut ça » et des « je suis trop nulle car il y a des tâches qui traînent depuis trop longtemps ».

Si une tâche traîne trop longtemps, c’est que quelque chose bloque : pas le moment, pas envie, pas confiance, pas juste pour moi, la peur, …

A chacun son mode de fonctionnent naturel

Je ne vous incite pas aujourd’hui à brûler toutes vos to do lists. Je vous invite à réfléchir sur le mode de fonctionnement qui vous convient le mieux.

Chacun fonctionne de manière différente et c’est ok. Je ne suis pas vous, et vous n’êtes pas forcément comme moi. L’important c’est de se connaitre et d’agir en phase avec soi-même, plutôt que de lutter contre sa nature profonde.

Essayons de nous connaître de mieux en mieux. De nous écouter. D’écouter notre intuition, de comprendre ce qui nous fait vraiment du bien. De comprendre ce qui est naturel pour nous et ce qui nous ressource. Aussi de comprendre ce qui nous épuise pour l’éviter tant que faire se peut.

Allons puiser en nous ce qui est facile, naturel, simple, fluide. Laissons tomber les systèmes avec lesquels nous sommes en lutte permanente. Allons puiser dans nos ressources quand on en a besoin.

Changer de temps à autre de façon de fonctionner peut être une manière de se ressourcer, de retrouver un équilibre (j’en parle ici). Acceptons de ne pas être une, mais multiple. Acceptons de fonctionner différemment. Acceptons de tester, d’évoluer, d’être juste normalement vivante.

Et vous, avez-vous une to do list ? Que vous apporte-t-elle ? En quoi votre mode de fonctionnement actuel vous libère et vous porte, ou vous plombe ?

Que pourriez-vous faire de différent pour aller vers plus de fluidité dans votre quotidien d’entrepreneure ?

Quel est le mode de fonctionnement qui vous ressource ?